Bidoch’Market

p1037

Tiboulo et Trabendo aimeraient trouver du travail. Mais quelle galère, surtout qu’ils ne savent ni lire, ni écrire, et qu’ils n’arrivent donc pas à comprendre les rouages d’une société qui semble ne pas vouloir d’eux ! Que faire quand cette société vous culpabilise en vous obligeant à vous démener pour trouver un emploi qui n’existe pas… sinon sous des formes précaires ?

Commentaire de l’éditeur : Cette pièce résulte d’une commande faite à Michel Bellier par une autre compagnie que la sienne. Il est donc arrivé « par la boîte aux lettres » et nous a plu. Aussi simple que cela.

Un style un peu différent des précédents mais qui montre une autre facette de l’écriture de cet auteur qui fait maintenant « partie des meubles ». Et surtout un propos ancré sur une des tristes réalités du monde d’aujourd’hui : la difficulté de trouver un travail décent.

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s